La 7ème édition du Marathon de l'Ardèche a eu lieu dimanche 3 septembre 2017, vous étiez près de 500 coureurs et 70 randonneurs.

 Pour suivre l'actualité de la prochaine édition n'hésitez à consulter notre page facebook : Marathon de l'Ardèche
 
 
  

Marathorial : vivement la 20ème

« Cette région que je ne connaissais pas, est réellement magnifique. Tout comme Elisabeth, je regrette le soleil de l’Ardèche….A l’année prochaine »…Cécile du CNAS

« Mes compagnons de route ont beaucoup apprécié le parcours la beauté des paysages à tel point que Stéphane après avoir parcouru les 2 premiers relais a repris la course pour finir le dernier relais… »  Isabelle du CD Essonne…

« Organisation parfaite, que du bonheur : on a découvert l’an passé, on est revenu en force cette année, on reviendra l’an prochain »  Martine de Villerest…

Etc.Etc.

Cette 19ème édition du Marathorial a comblé, allais-je dire : comme chaque année, ses participants et participantes.

Pourtant nous n’étions qu’une soixantaine de coureurs et coureuses des bois territoriaux à s’élancer ce dimanche 3 septembre 2017 sur la magnifique et bien nommée Dolce Via le long de la vallée de l’Eyrieux.  Accompagnés il est vrai de plus de 500 coureurs non territoriaux.

Le Marathorial, c’est une vieille histoire, née à l’initiative des Anciens de l’INET (l’Institut National des Etudes Territoriales)…avant même que cet Institut ne soit créé à Strasbourg. La 1ère édition date de mai 1989 et se courait en forêt de Fontainebleau. Ce fut dès cet instant un heureux mariage de sport, de convivialité et … de reconnaissance du service public local.

Un vrai marathon de 42.195 km, couru dans des espaces naturels, écolo avant l’heure, à déguster en solo, à deux ou par équipe de quatre. Les marcheurs (sur10 ou 20 km) étaient également les bienvenus : il n’y a pas de grands et de petits sportifs.

Un fête à l’arrivée, l’hébergement assuré et offert pour celles et ceux qui viennent de loin

 

Après une dizaine d’années d’interruption, le Marathorial renaissait de ses cendres en Ardèche.

Grâce aux hasards de la vie et la belle compréhension des organisateurs du Marathon de l’Ardèche qui nous ont accueillis les bras ouverts (… organisateurs qui sont, bien sûr … des Territoriaux dont l’ambition légitime est de mieux faire découvrir leur superbe territoire).

 

Toujours à l’initiative de l’ADT/Inet (association des dirigeants territoriaux et anciens de l’Inet) et grâce au soutien effectif de ses amis :

  • Le Comité National d’Action Sociale qui assure la promotion de cette épreuve auprès de ses innombrables et heureux membres. Cette année, un relais, un duo et deux marathoniens en solo ont défendu les couleurs du CNAS : http://www.cnas.fr/

 

  • L’Union nationale des Associations Sportives et Agents Territoriaux qui offre les médailles aux trois premiers de chaque catégorie. L’Unasat organise des critériums pour les territoriaux dans la plupart des disciplines sportives. : http://unasat.wifeo.com/

 

  • La Mutuelle Nationale des Fonctionnaires des Collectivités Territoriales qui prend en charge la santé et la prévention de ses membres … mais aussi l’hébergement des participants au Marathorial. A ce propose un grand merci au Camping de la gare des Amis à St Fortunat et au  Chabriou à St Michel de Chabrillanoux qui savent se mettre en quatre pour nous. http://www.mnfct.fr/

 

  • Et la Gazette, fidèle partenaire du Marathorial dès sa première édition… mais qui hélas ne semble plus vouloir soutenir des épreuves comme la notre. Dommage, dommage. On l’aime tout de même…

 

Petite fraicheur et beau soleil pour ce 19ème Marathorial.

«Surprise : nous avons du ressortir les sweets pour la nuit, bon souvenir… » précise Loïc de St Pourçain sur Sioule qui n’avait pas oublié la chaleur torride de l’an passé…

Les habitués ont encore fait merveille : Valérie Lajoix de Pantin gagne en solo féminine (et termine seconde au scratch du Marathon féminin open) dans un temps canon : 3h47. Temps canon car il faut bien avouer que le parcours est rude : près de 400 m de dénivelé positif, pour l’essentiel sur un terrain souple sinon meuble, des ravitaillements sympathiques mais très nombreux, des paysages à vous couper le souffle … et qui invitent plus à la contemplation qu’au sprint effréné…C’est Marie-Noëlle Lamer (de Gentilly) qui est seconde.

Philippe Emorine, de Chalon sur Saône termine premier homme en 3h02 … et 18 secondes. « J’ai gagné 15 secondes sur l’an passé ! Cette année au Marathon open il y avait des cadors que je n’ai pu suivre... ».Philippe est 6ème au scratch open. Bravo. David Cardoso du CNAS (en 3h37) et David Drouin de Pezou (3h46) complètent le podium.

 

En duo mixte, c’est le département de l’Essonne qui monte sur la première place avec Corinne Roco et Stéphane Hardeman (en 3h37). Le relais masculin qui gagne en 3h34 est composé de deux ardéchois : Alain Dubuis-Pellizzari et Mickaël Méjean.

 

En relais à 4, les féminines de Crépy-en-Valois : Caroline Bouché, Brigitte Campion, Karine Roger et Katia Zedam montent sur la 1ère marche en 4h47.

Le relais mixte du Sipperec …quoique réduit à 3 participants (Morgane Parigi, Rémy Houret et Stéphane Beaudin) gagne en 3h46.

Et ce sont les nouveaux venus de Commentry qui remporte le relais masculin en 3h07. Bravo à Philippe Michalak, Alexis Perronet, Maxime Perrot et Sébastien Pierre.

 

Et pour la petite histoire, c’était ma 18ème participation au Marathorial en solo et mon 50ème marathon pédestre. Mon temps que je préfère garder pour moi, s’en ressent… mais promis je ferai tout pour être de la 20ème édition !

Pour le parcours, pour l’ambiance et pour l’arrivée sublime dans le bassin revigorant de la base de loisirs de l’Eyrium.

 

Vous trouverez des photos et tous les résultats sur le site du Marathon de l’Ardèche : http://marathon-ardeche.org/index.php?page=resultats

Et prochainement sur le site de l’adt/inet : http://adtinet.fr/

… Quant à moi j’ai pris quelques photos pendant la course et j’en ai récupérées quelques autres : elles sont là, en vrac … :

https://www.flickr.com/photos/organize/?start_tab=one_set72157686081949250

 

 

En 2018 nous serons plus de 100 territoriaux

…au Marathorial en Ardèche.

 

Avec les mêmes ingrédients : le sport, la fête et … cette envie, plus que jamais, de montrer combien les femmes et les hommes du service public local sont courageux, dynamiques, tenaces et… à l’écoute des citoyens. Des …gens, comme dit l’autre, pour qui le service public est le patrimoine de ceux qui n’en ont pas !

Alors dès aujourd’hui parlez de cette épreuve, mobilisez les troupes. Il y avait 10 marathoniennes et marathoniens solo parmi les territoriaux : le double en 2018 ?

Et des relais en quantité : un an pour trouver trois autres collègues, se motiver, se préparer à courir chacun (e) une dizaine de kilomètres. Fastoche !

Et si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à joindre : boris.petroff@free.fr